Je suis le chroniqueur, le témoin tapis dans l’ombre
L’espion, la taupe que personne ne sonde
Bienvenue dans mon monde, bienvenue dans l’envers du décor
Là où les masques tombent un à un sur chaque accord
Mes paroles détonnent, refuse de dire ce qu’ils veulent entendre
Un, deux, microphone, réduit leur propagande en cendres
Tant pis si ça choque les mots s’enchaînent comme ils me viennent
J’ai le dégoût de l’époque, hors de question que je les retienne
J’assume sans équivoque et revendique ma voix au chapitre
Mes chroniques défient la critique, pas là pour faire le pitre
Considère moi dissident, ennemi de l’ordre moral
A l’heure où les cols blancs de la République ont les mains sales
Leur société d’effrontés s’est fondée dans le sang
Baigne dans le sang et s’effondre dans le sang
Et si malgré leur fuite, le rouge toujours les rattrape
C’est que personne ne peut échapper à la tâche écarlate