C’est un cri qui sort de nulle part une aberration
Une scie pour une évasion
C’est un tambour c’est un tam-tam
Un boucan de tous les diables c’est un ramdam
C’est un râle d’homme, un ras l’bol
Une bouteille du tissu et de l’alcool
C’est un fond d’cale, un calvaire
La gueule du sauvageon qui veut pas s’taire
C’est une espèce tenace
Une promesse, mieux une menace
C’est une femme noire qui s’assoit devant et désobéit
C’est cette plume qui rentre au pays
La boulle au ventre de colère
Et le changement d’attitude qui s’opère
C’est un chant qui porte la résistance en lui
C’est La Canaille, eh bien j’en suis
C’est un lion c’est une panthère
Tête baissée le poing en l’air
C’est un combat un constat une réflexion
Un siècle et demi après la redéfinition
C’est du piratage, sabotage
D’la graine de mutins c’est de l’abordage
C’est la science du renversement
L’ennemi de l’ordre des gouvernements
C’est ici, c’est maintenant
C’est ce son dans les tympans
La conséquence le réceptacle
L’alternative à la débâcle
C’est l’évolution c’est l’après
C’est l’héritage c’est la clef
Ouais c’est ce phare qui brille dans la nuit
C’est La Canaille, eh bien j’en suis
C’est la lave d’un volcan qui se réveille
C’est la vague qui te balaye
C’est le vent un vent d’humanité
On veut la justice pas la charité
Au nom du merveilleux de ses yeux écarquillés
Au nom de la beauté de nos rêves éparpillés
C’est de l’amour ouais de l’amour à revendre
À réduire un système en cendres
C’est une armée c’est une légion
Internationale est la pression
C’est plus haut que les frontières et les barbelés
C’est des mots, des mots pour marteler
C’est ce qu’on sait faire de mieux
Et c’est vieux comme le feu
C’est la lutte comme un rempart à l’ennui
C’est La Canaille, eh bien j’en suis
Dis-le, c’est La canaille eh bien j’en suis.
Vis-le, c’est La Canaille eh bien j’en suis.
Crie-le, c’est La Canaille eh bien j’en suis.
Sois-le, c’est La Canaille eh bien
j’en suis.